Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 06:55

Les temps, changent, la paix s’installe en Europe, avec difficulté certes !

De nouvelles générations n’ont pas connues la guerre,

qui devront être vigilantes pour conserver un bien inestimable

quand on sait les horreurs des guerres, les souffrances des soldats

et quand on se remémore ce que fut, entre autres,

la « boucherie » de la bataille de Verdun.


La paix sera-t-elle contagieuse ?

Face aux va-t-en-guerre, se dressent alors les rêveurs,

les utopistes, les pacifistes, les spiritualistes…

 

De nouvelles paroles pourraient être mises sur cette musique séculaire.

 

Voici une tentative :

 

La Marseillaise de Yannick Noha :

 

Aux Rêves, citoyens !

 

15 juillet 2002

 

 

 

La Marseillaise version reggae / peace & love.

 

[ écoutez ! (fichier mp3 - 708 Ko ) ]

 

 

Pour les enfants de la patrie,
Le jour d'y croire est arrivé
Entre nous, la tyrannie,
Les bagarres c'est bien terminé
Les bagarres c'est bien terminé...
Efforçons-nous dans nos campagnes
D'ouvrir nos esprits à donner
De la paix, de la tolérance
Retrouver les vertus de la France

Aux rêves, citoyens

Formons enfin l'union
Vivons (vivons), vivons (vivons)
La liberté et la fraternité
Yé yé...


A tous les frères de la patrie,
La répression est terminée
Entre nous toutes ces conneries
On ferait mieux d'apprendre à s'aimer
Sans céder enseigner à s'aimer
De la couleur de nos compagnes
Naîtront des enfants par milliers
Qu'ils s'aiment dans leur diversité
Effaçant les dernières batailles

Aux rêves, citoyens

Formons enfin l'union
Les armes, citoyens
On n'en a pas besoin

Aux rêves, citoyens
Finis finis les bataillons
Mon Dieu (Dieu ?) qu'est-ce qu'on est bien
Et quelle jolie chanson
Yéyé...


Vivons (vivons), vivons (vivons)
La liberté et la fraternité
Et la diversité
Et la liberté
En toute légalité
Et l'égalité...

Vivons vivons vivons...
Vivons vivons vivons...
Aux rêves aux rêves aux rêves...
Aux rêves aux rêves aux rêves...

La liberté et la fraternité
La liberté et l'égalité
La liberté et la fraternité
La liberté et l'égalité
La liberté et la fraternité
La liberté et l'égalité...

Aux rêves...

 

http://cyreal.free.fr/coups/gueule/gueule2002_07_15.htm




&&&

Partager cet article

Repost 0
Published by Herator
commenter cet article

commentaires

Fred.75 29/09/2010 22:42


Paul Emile Victor l'a trés bien résumé:
"gardons la Musique de notre hymne par fidélité au passé.
Ne mettons qu'un unique couplet et un refrain. C'est tout".

Pour moi c'est la marseillaise de Pierre Ménager qui est présente sur ce blog, qui est la plus proche de l'esprit de Rouget de Lisle, la plus républicaine et surtout la plus pérenne dans le
temps.
Elle rejoint parfaitement les propos de cet homme immense, qui était Paul Emile Victor.


sylvain 21/09/2010 19:11


Cette chanson est très belle comme celle de Graeme Allwright et Sylvie Dien. L'orchestration reggae magnifique. Mais je doute qu'il soit possible d'en faire un hymne en remplacement de la
Marseillaise. Je pense que c'est trop idéaliste pour être accapté par une majorité de français. Et surtout une majorité semble être attachée aux symboles de la République et de la France.
Donc après avoir essayé moi aussi de faire ce travail d'écriture (très long pour ma part), je me suis résolu à garder l'essentiel de la Marseillaise.
Il s'agit de garder le 1° et 6° couplets. Je propose de ne changer que 2 mots : "égorger" et "expirants" que je remplace par "terrifier" et "se rendant". Ensuite la dernière phrase du refrain
serait remplacée par : "nous défendrons l'Honneur et la Nation". Et peut-être "aux armes" par "ensemble".
Ensuite je mettrais un couplet de Christian Guillet puis la version de Graeme Allwright et Sylvie Dien. Donc des paroles que je disais trop idéalistes seraient acceptables si elles sont placées en
seconde position. Une sorte de thèse, anti-thèse.
La synthèse serait la 3° partie avec peut-être ma version que j'ai écrite en fait à partir du 1° et 15° couplet de la Marseillaise. Le 15°, oui, où on peut lire que si nous vainquons nos ennemis
alors "les français cesseront de chanter ce refrain terrible" !
Cela donnerait donc en tout 6 couplets avec 3 refrains différents, un pour la liberté, le 2° pour l'égalité et le 3° pour la fraternité.
Le titre de l'ensemble serait "les Patriotes".
On ne chanterait dans les cérémonies officielles par exemple que le 1° et peut-être le couplet de Christian Guillet qui a le mérite d'être aussi patriotique (l'auteur est un militaire).
Je pense que là on arrive à un texte cohérent qui pourrait être accepté par le plus grand nombre.
Sinon il vaut mieux ne pas attiser la colère des gens et s'arrêter.


Le Corre 21/01/2010 13:23


Monsieur le Ministre de l’Immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire.



"Mitterand l’a dit, l’abbé Pierre aussi et bien d’autres encore : Il faut changer les affreuses paroles de cette Marseillaise révolutionnaire, qui sont racistes et xénophobes"

Lors de votre récent débat télévisé, le 18 janvier dernier avec madame Arlette Chabot, vous avez donné une explication aux mots " sang impur", paroles de notre hymne national très contestées depuis
longtemps ; ne pensez-vous pas, très sincèrement, qu'il serait indispensable de modifier la version actuelle au minimum par la version de l'abbé Pierre?

Pour de très nombreux Français, il serait beaucoup mieux encore et très vivement souhaitable de modifier l'ensemble des paroles par une nouvelle version et les idées ne manquent pas sur un site que
vous devez très bien connaître:

http://marseillaise.over-blog.com/

Pourquoi pas la version
"La Marseillaise an 2000 - la Marseillaise des enfants -
chantée par les enfants des écoles d'Evry "
ou encore une version autre inspirée de celle d'un français parmi les plus populaires, monsieur Yanick Noah.

Aux Rêves, citoyens ! du 15 juillet 2002

Ce renouveau serait merveilleux je pense et devrait très largement contribuer à faire des citoyens français de véritables citoyens du monde?

Une telle décision liée ou non à votre débat actuel, serait c'est certain énormément appréciée, un exemple et une très grande fierté pour notre Président de la République, Monsieur Nicolas
Sarkozy.

Dans cet espoir et avec mes vifs remerciements, je vous prie de recevoir, Monsieur le Ministre, mes respectueuses salutations.

Yves Le Corre